Poids idéal: 7 clés pour le connaître

Quel est LE poids idéal ?

C’est LA question que tout le monde se pose.

Je vais vous présenter les clés pour identifier votre poids idéal. Vous allez pouvoir identifier le poids qui ne nuit pas à votre santé, connaître la bonne harmonie entre le poids et la taille, l’importance de la répartition du poids dans le corps, savoir ce qui pèse lourd dans l’organisme, et connaître la « pilule miracle » pour atteindre le poids idéal.

Le poids idéal: les 7 clés pour le définir

 

Clé N°1 : le poids idéal est le « poids de santé » :

 

Selon l’OMS (organisation mondiale de la santé), « la santé est un état de bien être complet physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Autrement dit, le poids idéal est le poids qui n’altère pas votre santé.

Si vous considérez votre santé, comme une valeur essentielle de votre vie, il semble logique par commencer par ne pas vous faire du mal à vous-même. Le poids idéal, si l’on poursuit la démarche, est un poids qui n’augmente pas votre risque de maladie.

C’est-à-dire que votre poids devient une chose qui influence dans le bon sens votre santé.

Le poids idéal est le poids positif pour votre santé.

Il faut être ni trop maigre, ni trop gros.

Etre trop maigre ou trop gros, raccourcit la vie en bonne santé. Ce n’est plus à débattre en terme de preuve scientifique.

Le poids seul ne suffit pas à définir cet « idéal » de santé, d’autres éléments rentrent en jeu : la taille, la répartition des graisses etc …

 

 

Clé N°2 : le poids idéal est le poids qui va bien avec votre taille :

 

Il s’agit de la taille (qu’on mesure en hauteur) :

Le même poids chez deux personnes de taille différente n’a pas les mêmes conséquences sur la santé.

Pour un poids de 100kg, la personne qui mesure 1,90m est différente de celle qui mesure 1,50m en terme de corpulence.

L’outil qui permet d’approcher une « définition de poids idéal » à l’échelle de la population, est l’indice de masse corporelle (IMC).

L’IMC met en relation votre poids (et votre taille) et un éventuel risque de santé.

IMC= Poids/Taille2

IMC entre 18,5 et 25 : corpulence normale selon l’OMS

IMC<18,5 : maigreur

IMC>25 : surpoids puis obésité (si > 30)

 

Il existe une « fourchette » de poids pour laquelle une population est définie comme ayant une corpulence « normale » :

Par exemple :

Pour une taille d’1,65m pour avoir un IMC entre 18,5 et 25 : poids entre 51kg et 68kg

Pour une taille d’1,70m pour avoir un IMC entre 18,5 et 25 : poids entre 57kg et 76kg

etc.

Avec l’IMC, on arrive à savoir qu’entre 2 poids, votre poids est « bon » pour votre santé (qu’il n’est pas nuisible).

 

Gardez en mémoire que cet outil est utile au niveau de la population, facile à mesurer au niveau individuel, mais possède quelques limites d’utilisation (ne convient pas aux femmes enceintes, personnes très musclées, aucune information sur la masse grasse etc..)

Voir mon article « calculer son IMC »

 

Il existe d’autres formules mathématiques pour tenter de définir le poids idéal (formule de Brocca, Lorentz, Creff, Monnerot etc..).

 

 

Clé N°3 : le poids idéal dépend d’« où est reparti le poids ? » :

 

La répartition du poids, et surtout du gras (masse grasse) a une grande importance sur la santé.

La graisse dans le ventre est un élément qui permet de prédire le risque de maladies (cœur et vaisseaux) et le risque de décès.

Il s’agit de la taille, du tour de taille (ou périmètre de l’abdomen).

Tour de taille :

-pour un homme : si tour de taille > 94cm à 102cm : 50% de risque de décès en plus

-pour une femme : si tour de taille > 80cm à 88cm : 80% de risque de décès en plus

(données OMS, HAS)

Le tour de taille (ou périmètre abdominal) est un point fondamental en matière de santé.

Avoir un gros ventre est un danger pour votre santé.

Il vaut mieux être obèse qu’obèse avec du ventre.

 

Le poids idéal semble se rapprocher de cette formule :

-IMC normal (entre 18,5 et 25)

-tour de taille normal (<94cm homme, <80cm pour femme)

 

Il est préférable pour votre santé d’avoir un corps en forme de poire (grosses fesses) qu’en forme de pomme (gros ventre).

 

Clé N°4 : le poids idéal d’accord, mais « qu’est-ce qui pèse lourd dans le corps ? » :

 

De quoi est fait le poids ? Drôle de question vous allez me dire et pourtant, cela a toute son importance.

A poids égal, si on est gras ou athlétique, ce n’est pas le même chose pour la santé.

-le poids des os : « j’ai un squelette très lourd » est une phrase qui revient souvent. Sachez que cela ne donne qu’une variation maximale de 2kg entre 2 personnes.

En moyenne chez les personnes :

-les os : 10-15% du poids du corps.

-le poids des graisses : 15% du poids du corps (homme), 18% (femme)

-le poids des muscles : 35% du poids (homme), 28% du poids (femme)

-le reste (organes etc) : 35-40%

Plus on avance en âge, plus les graisses augmentent et plus on perd de muscle.

poids idéal

 

Clé N°5 : le poids idéal évolue au cours de la vie

 

La même personne à poids égal, à 18ans ou à 60ans, n’aura pas la même composition corporelle. A 60ans, la personne aura moins d’os, moins de muscle, moins d’eau et sûrement un peu plus de gras (masse grasse). L’activité physique a toute son importance pour conserver le muscle dans le temps.

Le poids idéal n’est donc pas une valeur fixe: elle évolue dans le temps avec l’âge.

C’est donc une hygiène de vie « idéale » qu’il faut !

 

Clé N°6 : le poids idéal c’est la bonne image qu’on a de soi :

 

Le bon poids est celui qui vous renvoie une image de bien-être. Se sentir loin de ce poids « idéal » vous renvoie un sentiment d’échec, d’objectif non atteint. Cela peut nuire à votre moral, à votre dynamisme, à l’élan de votre vie.

L’image du bon mangeur avec le gros ventre doit progressivement disparaître des esprits, l’obésité tue silencieusement et lentement et ne peut donc plus être considérée comme un ami !

 

Clé N°7 : le poids idéal est accessible avec une « pilule miracle » ?

 

Oui, il existe une « pilule miracle » qui fonctionne très bien: « vous-même ».

Vos habitudes de vie sont votre remède pour atteindre votre poids idéal. Il existe 2 piliers efficaces : l’alimentation et l’activité sportive. Cette « pilule » n’est efficace que si elle s’inscrit dans la durée. L’activité physique doit impérativement accompagnée toute modulation alimentaire. C’est donc l’état d’esprit qui doit changer avant de vouloir changer de poids.

Les « régimes rapides » doivent impérativement être oubliés, cela ne fonctionne pas à long terme, et pire encore vous risquez de devenir plus gros et plus gras qu’avant.

 

Le poids idéal : la check-list avant d’agir

 

-le poids idéal est le poids qui fait du bien à votre santé.

-votre IMC (poids/taille2) doit se situer entre 18,5 et 25

-le tour de taille et l’IMC permettent avec une mesure facile et rapide d’avoir un reflet significatif de votre poids et de son effet sur votre santé.

-essayez d’avoir le moins de gras possible dans le ventre. Le gros ventre est néfaste pour la santé.

-le poids idéal ne peut s’envisager qu’avec une activité physique et une alimentation équilibrée si l’on souhaite le conserver dans le temps.

-vous êtes l’acteur principal pour agir dans la durée sur votre poids et sur votre santé.

 

Triglycérides élevés: 6 moyens simples de les faire baisser

Avoir des triglycérides élevés vous expose à des risques pour votre santé.

Nous allons voir dans cet article :

pourquoi les triglycérides sont élevés dans le sang

-comment vous pouvez sans médicament faire baisser vos triglycérides.

pourquoi vous devez agir lorsque les triglycérides sont élevés.

Les triglycérides sont des graisses (lipides) qui circulent au niveau du sang ou qui sont stockées dans les tissus.

Les personnes en surpoids ou obèses ont un excès de triglycérides stockés dans le gras (tissu adipeux).

Triglycérides élevés: les causes

Les triglycérides proviennent de 2 sources alimentaires:

  • Les sucres
  • L’alcool

 

Pourquoi a-t-on des triglycérides élevés ?

 

-soit le foie fabrique trop de triglycérides (excès d’apport en sucres ou d’alcool)

-soit on élimine mal les triglycérides (avec la lipase)

 

Tout taux de triglycérides élevés nécessite qu’on s’en préoccupe :

-si taux de triglycérides <1,5g/l : normal

-si taux >1,5g/l : hypertriglycéridémie mineure

-si taux entre 2-5g/l : hypertriglycéridémie modérée

-si taux > 5g/l : hypertriglycéridémie majeure

 

Les causes de triglycérides élevés sont majoritairement :

  • Liées à la nutrition: trop de calories dans l’alimentation, excès de sucres simples, excès d’alcool
  • Liées au métabolisme: gros ventre (obésité abdominale), trop de tension artérielle (hypertension artérielle=HTA), taux de sucre élevé dans le sang à jeûn (diabète), baisse du « bon » cholestérol (HDL-Cholestérol)

 

Triglycérides élevés : les moyens simples, naturels et efficaces pour les faire baisser.

 

1)réduire votre poids (associé à une activité physique) :

Pour les personnes en surpoids, obèses, diabétiques ou en cas de syndrome métabolique. Les triglycérides élevés sont très souvent associés au surpoids.

Le but est d’augmenter ses muscles (masse maigre) et réduire le gras (masse grasse). Il faut absolument éviter les pertes de poids rapides. Vous devez envisager des stratégies que vous pouvez tenir sur le long terme. Une réduction modérée des apports alimentaires permet d’obtenir des résultats positifs sur la durée. L’activité physique doit impérativement être associée pour maintenir le poids stable dans la durée. Plus on est musclé, plus on consomme de calories, plus il est facile de stabiliser ou de perdre du poids.

Il faut modifier son mode de vie de façon durable.

 

 

2)réduire la consommation de sucres :

 

Les aliments et boissons sucrés sont à éviter.

Les boissons sucrées (sodas, sirop sucré) doivent être arrêtées.

Vous pouvez si vous en ressentez le besoin consommer des boissons light ou sirop sans sucre.

La seule boisson essentielle à la vie est l’eau.

Il faudra réduire les sucres (simples et complexes), sous toutes leurs formes

Eviter les aliments suivants : sucreries, confiseries, miel, confiture, céréales sucrés, biscuits, pâtisseries, glaces, chocolat. Ces aliments sucrés sont souvent riches en graisses et consommés pendant des « grignotages ». Leur arrêt permet bien souvent une perte de poids et une baisse des triglycérides.

Limiter les aliments suivants : pain (pain blanc ou pain de mie surtout) et féculents (riz, pâtes, semoule, pommes de terre..)

Limiter la consommation de fruits (oui pour une fois vous avez bien lu !) :

-2 à 3 fruits/jour maximum (fruits frais ou compotes)

 

3)réduire ou arrêter la consommation d’alcool :

 

L’alcool n’est absolument pas nécessaire au bon fonctionnement du corps, et doit être supprimer si vous avez des triglycérides élevés.

Ici on parle de supprimer tous les types d’alcool, y compris les boissons alcoolisées comme la bière ou le vin. Une consommation d’alcool même en petite quantité peut donner des triglycérides élevés dans le sang.

80% de l’alcool est métabolisé au niveau du foie. L’apport excessif d’alcool entraîne une production accrue de triglycérides dans le foie et aussi une réduction de l’élimination des acides gras (graisses).

 

triglycérides élevés

4)Réduire les graisses trans et insaturées :

 

Les graisses trans sont retrouvées dans la viande, les produits laitiers, les plats préparés (pizza, plats cuisinés, quiches, viennoiseries, margarine etc.)

-Limiter les acides gras insaturés (graisses d’origine animale). Préférer la viande maigre à la viande rouge.

-Augmenter les acides gras oméga 3 alimentaires : consommer des poissons et surtout du poisson gras (sardine, maquereau, hareng, …) riches en acides gras polyinsaturés oméga-3 (effet propre sur la baisse des triglycérides).

D’autres aliments sont connus pour être riche en oméga-3 : noix, graine de lin, épinards crus. Les acides gras polyinsaturés omega-3 ne peuvent pas être fabriqués par l’organisme et doivent être apportés dans notre alimentation.

-Varier les graisses d’assaisonnement.

 

 

5) consommer des légumes verts :

 

Les légumes verts sont riches en fibres. Les fibres assurent une baisse de la vitesse d’absorption des aliments sucrés (glucides) qui réduit le stockage des triglycérides.

En mangeant des fibres, vous réduirez votre taux de triglycérides plus facilement.

 

6)avoir une activité physique :

 

L’activité physique réduit les triglycérides élevés.

Il faut favoriser les exercices d’endurance, effectués en aérobie, c’est-à-dire sans blocage de la respiration (ne pas « perdre haleine »).

Votre médecin ou le cardiologue adapteront si besoin l’activité à votre état de santé.

Activité physique conseillée : 5 séances de 30minutes par semaine d’intensité modérée ou élevée (marche, vélo, natation, course à pied, entraînement aérobie… ).

L’activité physique réduit le gros ventre, très souvent associé aux triglycérides élevés.

Les triglycérides baissent 4h après le sport et pendant 3jours. Après 15 jours d’activité physique (5 séances de 30min / semaine), on remarque une baisse de 25% des triglycérides.

Les sucres sont mieux métabolisés avec le sport (baisse de l’insulino-résistance).

 

La sédentarité est un fléau qui pousse l’individu vers le vieillissement accéléré et les maladies. Le corps humain est fait pour le mouvement, et a besoin d’activité physique, c’est une nécessité pour être en bonne santé.

 

Pourquoi agir pour faire baisser les triglycérides élevés ?

 

-Eviter le risque de pancréatite (le risque est important si le taux de triglycérides est supérieur à 5g/l) : la pancréatite est une inflammation du pancréas pouvant donner des douleurs abdominales violentes, décès dans les cas les plus graves. C’est donc très sérieux.

– réduire le risque de maladies du cœur et des vaisseaux (le risque est important si le taux de triglycérides entre 2 et 5g/l) : infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébraux etc.

On comprend parfaitement que la santé peut être altérée.

 

Si les triglycérides élevés persistent malgré l’application de tous ces moyens simples, votre médecin vous orientera vers d’autres possibilités thérapeutiques (médicaments, avis spécialisé etc.).

Je vous rassure, il est très rare qu’on ait besoin d’autres traitements si les 6 points cités plus haut sont appliqués.

Encore faut-il les appliquer et avoir envie de changer les choses !

 

Avec les triglycérides élevés, on se rend compte que notre mode de vie est la clef pour éviter bien des problèmes.

Le poids, l’alimentation et l’activité physique sont 3 puissants remèdes qui vous permettront de corriger un taux de triglycérides élevés. Avec ces astuces, vous améliorez votre état de santé global et abaisser considérablement vos risques de maladies.

Notre manière de vivre impacte notre santé.  Nous subissons l’influence de la société mais rien ne vous oblige à rester passif, face à votre santé et votre vie.