Régime sans résidu : tout savoir en 4 points

Le régime sans résidu est un régime alimentaire sans fibres qui implique la suppression de certains aliments comme les fruits et légumes et certains produits laitiers qui contiennent des fibres alimentaires et augmentent l’activité intestinale.

Si le régime sans résidu est proche d’un régime sans fibre, il autorise entre 7 et 10 grammes de fibres par jour maximum.

Mais à qui s’adresse ce régime et dans quel cadre le suivre ?

On vous explique tout cela en 4 points.

  1. A qui s’adresse le régime sans résidu ?

Précisons pour démarrer ce qu’est un résidu : c’est en fait un morceau d’aliment qui n’a pas pu être digéré correctement par l’intestin.

Cela fait référence essentiellement aux fibres végétales et plus rarement des fibres animales.

Car si les fibres alimentaires n’ont pas de valeur nutritionnelle, elles restent indispensables au transit intestinal car elles favorisent un volume de bol alimentaire supérieur et une consistance plus molle des selles.

Le régime sans résidu permet de baisser la fréquence et le volume des selles. Il prolonge la durée de digestion, afin de réduire les risques d’irritation de la muqueuse du colon.

Ce régime vous sera prescrit ou conseillé par votre médecin si vous avez une maladie qui affecte les intestins ou le côlon ou lors de la préparation avant une coloscopie (examen du côlon).

  1. Quand pratiquer le régime sans résidu ?

 

On l’a vu, ce régime sans résidu concerne les gens dont le colon est affecté ou qui ont une maladie des intestins. Parmi ces maladies, on peut citer la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la colite mais aussi une diarrhée intense, la diverticulose, la gastro-entérite, une fissure anale, les hémorroïdes.

Il peut aussi être prescrit après un accouchement (pour éviter le risque d’infection et de troubles de défécation).

 

Il est aussi recommandé avant la réalisation d’une coloscopie. Ce régime sera alors suivi durant les 3-4 jours qui précèdent l’examen.

Il peut aussi être recommandé après une intervention chirurgicale.

 

Son but est d’obtenir un intestin vide avant l’examen médical ou l’opération. Il faut savoir que les aliments solides doivent être absorbés par petites bouchées après avoir été bien mastiqués.

 

Ce qui est important, c’est de s’assurer que tous les aliments consommés entrent dans la composition du régime.

 

La durée du régime sans résidu va dépendre du type d’examen ou d’intervention chirurgicale prévue :

  • Avant une coloscopie : prévoir 3 jours de régime sans résidu élargi
  • Après une diverticulite : entre 2 et 3 semaines de régime strict puis 2 semaines de régime sans résidu élargi
  • Avant une intervention au niveau du colon : 3 à 4 jours de régime sans résidu élargi puis 3 jours de régime strict

 

Attention, il s’agit d’un régime qui ne doit être strict qu’à court terme. Il ne s’agit pas d’un régime à vie. Il ne doit pas durer trop longtemps afin d’éviter des carences (potassium, vitamine C, en calcium ou acide folique).

On recommande donc de le pratiquer pendant quelques jours maximum, en accord avec votre médecin.

 

  1. Le principe du régime sans résidu

 

Les différents modes de régime sans résidu : strict, élargi

 

ü  Régime sans résidu strict

Le régime sans résidu strict implique la suppression totale des aliments qui contiennent des fibres alimentaires.

On supprimera les fruits et légumes, mais aussi les noix, les graines et les céréales complètes.

Les fritures, charcuteries et sauces sont également à éviter. Au niveau des laitages, seuls les fromages à pâte cuite sont autorisés.

Le riz, les pâtes et la semoule peuvent être consommés dans le cadre d’un régime sans fibre, ainsi que le poisson s’il n’est pas fumé. On pourra manger des viandes maigres ou sans graisse et des œufs.

Enfin, on fera attention à la cuisson des aliments qui devront l’être sans matière grasse.

ü  Régime sans résidu élargi

Le régime sans résidu élargi correspond à un régime pauvre en fibres, qui autorise certains laitages, fruits et légumes.

Les aliments autorisés le seront en fonction de la nature de l’intervention chirurgicale. Ainsi, une coloscopie n’interdit pas la consommation de laitages. A l’inverse, le repos des intestins nécessite plus de limites car le transit intestinal ne réagit pas de la même façon en fonction de chaque individu.

ü  Que faire après un régime sans résidu

  • Lorsque le régime sans résidu est strict, il est important de se ré-alimenter en fibres, amidon et lactose de manière séparée.
  • Au niveau des légumes, on commencera par manger les moins riches en fibres en premier (comme les tomates, les haricots verts fins ou encore les pointes d’asperge).
  • Les premiers fruits à choisir seront ceux sous forme de compote.
  • Les laitages seront réintroduits grâce au lait demi-écrémé puis aux fromages
  • Enfin, les crudités et les fruits pelés arriveront en dernier.

Après ce type de régime, il est important de réintroduire les aliments un par un pour tester progressivement la tolérance de votre transit intestinal. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises et mauvaises réactions.

Ainsi, les légumes et les fruits doivent être digérés progressivement par le patient. Voici une astuce pour faciliter l’assimilation : les légumes sont d’abord mangés cuits en potage et en purée, en commençant par ceux qui sont les moins riches en fibres (ex : pommes de terre, carottes…). Il en sera de même pour les fruits qui seront réintroduits d’abord en compote, puis au sirop, enfin en les choisissant frais mais bien mûrs.

  1. Quels sont les aliments autorisés et non autorisés dans le régime sans résidu ?

ü  Les aliments autorisés dans le régime sans résidu

Petit déjeuner et goûter :

Thé, café, tisane, jus de fruits (pomme, raisin, citron filtré), biscottes, biscuits secs. Beurre (en petite quantité) ou gelée de fruits (pommes, coings, groseilles), sucre, miel.

Repas du midi : 

Viandes maigres rôties sans jus ou grillées, jambon, poissons maigres, œufs (sauf au plat ou en omelette). Céréales à l’eau : pâtes blanches, riz blanc, semoule, pommes vapeur avec peu de beurre. Emmental ou fromage de Hollande. Biscottes. Crème de marrons, gelée de fruits.

Repas du soir :

Potage de pâtes, semoule à l’eau ou vermicelles ou bouillon de légumes filtré. Viande grillée, poisson poché, deux œufs durs ou jambon. Biscottes. Crème de marrons. Gelée de fruits.

Boissons : 

Eau minérale plate, jus de raisin, jus de pomme, jus de citron.

ü  Les aliments interdits dans le régime sans résidu

Petit déjeuner et goûter :

Lait, pain blanc, ou pain complet, céréales (avoine, orge, maïs), confiture, gâteaux, madeleines, brioches.

Repas du midi : 

Charcuterie. Tous les légumes crus, cuits, secs. Tous les fromages à l’exclusion du gruyère ou fromage de Hollande. Fruits frais, secs, compotes. Tous les yaourts, confiserie.

Repas du soir :

Soupe.

Boissons : 

Sodas, alcools.

Voici une synthèse des aliments adaptés dans les deux types de régime sans résidu :

 Données Aliments adaptés
au régime
sans résidu strict 
Aliments adaptés au
régime sans résidu élargi
Produits laitiers Lait sans lactose :
Al 110®,
Diargal®, fromage à pâte pressée cuite et non cuite, fromage fondu.
Idem
Yaourt, fromage blanc nature,
lait en faible quantité (150 ml/ jour : un verre, dans une préparation contenant de l’amidon).
Viande, poisson, œuf Viande maigre à fibres courtes (ex : blanc de poulet, de dinde, steak de bœuf).
Poissons maigres (colin, lieu, etc…)
Œuf, blanc très cuit. Jambon blanc dégraissé.
Idem
Féculents Pâtes, riz, farine blanche, Maïzena, tapioca, biscottes. Pain blanc. Pomme de terre
Légumes et fruits Aucun
Bouillon de légumes filtrés.
Matières grasses Crues : beurre, margarine, huile. Idem
Produits sucrés Sucre, gelée, miel, pâtisserie sans fruit, ni crème. Idem
Autre Pas d’épices, d’herbes ou d’assaisonnement, ni d’alcool pouvant stimuler ou irriter le tube digestif
Caramel, extrait de café ou vanille liquide autorisés.
Idem

 

 

 

On l’a vu, le régime sans résidu est un régime déséquilibré induisant des carences alimentaires, de par la liste des aliments interdits qu’il faut proscrire. On ne doit donc le pratiquer que pour une courte période et sous prescription médicale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *