L’acidité gastrique : 9 remèdes naturels pour la soulager

L’acidité gastrique peut le plus souvent être soulagée par des remèdes naturels, non médicamenteux. Le meilleur médicament c’est vous-même.

L’acidité gastrique peut être très gênante et difficile à vivre et aboutir à des complications si elle n’est pas prise en charge.

Comment la soulager réellement ? Il existe de nombreux remèdes naturels et des conseils efficaces, très peu connus que vous découvrirez dans cet article.

Je vous révélerai également les actions à mettre en place pour se libérer progressivement et définitivement de ce trouble. En améliorant votre hygiène de vie, l’acidité gastrique diminuera. Si vous maintenez vos actions sur le long terme, l’acidité gastrique ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

 

L’acidité gastrique, de quoi parle-t-on ?

Définition

Pour digérer les aliments, l’estomac sécrète de l’acide. La muqueuse gastrique est résistante à cette acidité. Mais, dans certains cas, la production d’acide augmente anormalement, provoquant alors une hyperacidité à l’origine d’une irritation de la muqueuse gastrique.

Cette acidité gastrique (ou de l’estomac) peut remonter dans l’œsophage : c’est le reflux gastro-œsophagien. Ceci se produit quand le sphincter inférieur de l’œsophage, dysfonctionne. Il est normalement ouvert quand nous buvons et mangeons et fermé entre ces moments pour empêcher le contenu acide de l’estomac de remonter. Quand il s’ouvre à n’importe quel moment, il provoque des remontées gastriques qui agressent l’œsophage.

Les symptômes :

Ils sont nombreux :

  • Goût aigre dans la bouche ;
  • Régurgitations acides dans la bouche (retour d’aliments ou de liquide dans la bouche) sans nausées ni effort de vomissement ;
  • Sensations de brûlures dans l’œsophage, derrière le sternum ;
  • Crampes d’estomac continues ;
  • Ballonnements ;
  • Brûlures d’estomac ;
  • Selles de couleur foncée ou noire (si saignements au niveau de l’œsophage ou de l’estomac).

 

Il peut exister également d’autres symptômes :

  • Toux ou hoquet persistants ;
  • Asthme nocturne, sans rapport avec une allergie ;
  • Nausées ;
  • Voix rauque et enrouement ;
  • Problèmes dentaires (perte de l’émail).

8 remèdes naturels pour soulager l’acidité gastrique

Les remèdes suivants sont essentiels pour soulager l’acidité gastrique. C’est à vous de tester et de choisir ceux qui vous conviennent le mieux.

Des conseils à appliquer au quotidien pour diminuer l’acidité gastrique

  • Modifier ses habitudes alimentaires
  • Prendre des repas légers à heure fixe : pour soulager son estomac, il est recommandé de fractionner son alimentation, prendre 6 petits repas plutôt que 3 gros ;
  • Eviter les aliments trop chauds, manger tiède et privilégier le plus possible le cru au cuit ;
  • Bien mastiquer les aliments (au moins 20 fois chaque bouchée) ;
  • Limiter les matières grasses cuites (beurre, huile, margarine, crème fraîche, à ajouter après cuisson si nécessaire) et les aliments riches en graisse (fritures, plats en sauce, viandes grasses, plats industriels…) ;

 

  • Limiter, voire supprimer les agents irritants
  • Supprimer les boissons gazeuses qui dilatent l’estomac et l’irritent à cause des bulles ;
  • Diminuer le tabac (voire le supprimer) ;
  • Ne pas dépasser un à deux verres d’alcool par jour en privilégiant le vin biologique ;
  • Eviter de consommer trop de café et de thé, surtout à jeûn ;
  • Préférer les aromates (coriandre, basilic, angélique…) aux épices et aliments épicés comme la moutarde ou le piment ;
  • Limiter au maximum les aliments acides : agrumes (orange, citron, pamplemousse, mandarine, clémentine), tomates cuites, vinaigre, fruits peu mûrs, les fruits rouges, etc…
  • Apprendre à se relaxer et à gérer ses émotions

 

  • Favoriser la relaxation durant et après les repas ;
  • Verbaliser ses émotions et ses ressentis.

Autres conseils utiles

  • Relever la tête de lit d’une vingtaine de centimètres. Eviter de vous coucher sur une pile d’oreillers car cela vous fait prendre une mauvaise position et entraîne une augmentation de pression dans l’œsophage et l’estomac, empirant les remontées acides ;
  • Eviter de se pencher en avant ou de s’allonger après un repas.

 

Autres pistes pour se libérer de l’acidité gastrique

  1. Perdre du poids

Les personnes en surpoids, et à fortiori les personnes obèses, ont une pression intra abdominale élevée qui peut entraîner un dysfonctionnement du sphincter inférieur de l’œsophage. Perdre ses kilos en trop peut réduire la pression exercée sur le sphincter inférieur de votre œsophage, limitant ainsi la remontée de l’acide gastrique dans l’œsophage.

  1. Manger sainement

Adopter une alimentation équilibrée composée d’une grande variété de fruits et légumes, d’aliments biologiques et bruts (le moins cuisiné possible) est une des clefs pour se libérer de l’acidité gastrique. Il est bon de privilégier les aliments crus et la cuisson à la vapeur douce.

 

  1. Gérer son stress

Le stress est un des facteurs principaux à l’origine de l’acidité gastrique et de son aggravation. Il est primordial d’identifier les situations qui vous stressent pour les éviter ou s’y préparer en utilisant des techniques de relaxation. De nombreuses techniques existent comme la méditation, le yoga, la relaxation, des exercices de respiration, les massages, les bains chauds, le Gi Gong, le Tai-chi.

 

  1. Rééquilibrer sa flore intestinale

Pour lutter contre l’acidité gastrique, il est très important de restaurer un bon équilibre bactérien dans l’intestin. En effet, la prolifération de mauvaises bactéries est une des causes de ce trouble.

La prise de probiotiques en cure de manière régulière est efficace pour équilibrer sa flore intestinale.

La consommation d’aliments fermentés comme le kéfir, le yogourt, la choucroute, les cornichons sera aussi très bénéfique.

 

Traitement médical

Les antiacides, disponibles sans ordonnance sont souvent pris en premier recours pour calmer l’acidité gastrique. Si ce traitement n’a pas permis un soulagement après deux semaines de prise, il est conseillé de consulter son médecin.

 

Le médecin pourra vous prescrire des anti-H2 qui réduisent la sécrétion d’acides par l’estomac ou des inhibiteurs de la pompe à protons qui bloquent la production d’acides gastriques.

 

 

Complications possibles

L’hyperacidité gastrique non prise en charge peut être à l’origine de différentes complications. Elle provoque une irritation de la muqueuse de l’estomac causant douleurs, brûlures et, à terme, des ulcérations. Au niveau de l’œsophage, l’acidité gastrique peut provoquer des inflammations, des saignements puis des ulcères. Si le reflux gastrique n’est pas pris en charge, la muqueuse de l’œsophage agressée est remplacée par une muqueuse de type intestinal : c’est l’endobrachyoesophage. C’est une lésion irréversible et précancéreuse qui devra être régulièrement surveillée.

Il est important de consulter son médecin si les signes persistent. Toute modification ou arrêt du traitement en cours ne doit pas se faire sans un avis médical au préalable.

 

 

Maintenant, c’est à vous d’agir pour diminuer l’acidité gastrique et retrouver du confort au quotidien. Les remèdes naturels et les conseils seront efficaces si vous les intégrez à vos habitudes.

En devenant acteur, en plus de soulager vos maux, vous contribuerez à leur diminution progressive jusqu’à leur disparition totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *